La génération des hyperconnectés débarque ! 1

La voici, la voilà.
Quel responsable ICT ne s’est pas fait une fois ou l’autre traité d’archaïque ? Toute la question de l’informatique domestique et professionnelle en background de ce thème. Je peux faire plus à la maison qu’au travail, mon ordinateur est plus puissant et plus “geeky” chez moi que sur ma place de travail.
Depuis maintenant 3 ans, les utilisateurs mettent la pression sur les responsables SI pour obtenir ce qu’ils conviennent comme étant leur dû.
Et rien ne va se tasser. Une étude démontre que 16% des personnes (sur 2400 professionnels dans 17 pays) sont déjà des hyperconnectés et que 36% autres pourcent seront à ajouter à cette somme tout bientôt.

Hyperconnectés : Celui qui veut répliquer son PDA sur son PC, qui lit ses flux RSS avant son courriel professionnel, qui se connecte à sa messagerie instantanée, suis des contact Linkedin, s’efforce de contenter tout le monde sur Facebook, désire de la mobilité, upload ses vidéos sur youtube, et connecté à la maison comme au travail, wifi, etc, etc.

L’étude mentionne que bientôt, 40% des travailleurs seront considérés comme des hyperconnetés. Comment faire de cette “connectivite aigue” un facteur moteur et de compétitivité pour une entreprise ?

Un peu plus sur l’étude :

  • 47% des utilisateurs disent qu’une panne du réseau local a un impact majeur sur leur productivité. Une mission critique donc de contenter les hyperconnectés
  • Vie privée, vie professionnelle. Plus de différence ou si peu. La possibilité de travailler à la maison laisse les employés penser qu’ils peuvent aussi faire du privé au travail. Pire : les outils sont les mêmes ! (Messagerie instantannée, etc..). Donc les règles d’utilisation seront mises à jour, le support IT modifié (support at home ?), etc…
  • Cette profusion de connectivité va provoquer l’arrimage en entreprise d’autres applications d’accès au réseau. Aujourd’hui, un hyperconnecté utilise en moyenne 7 différents moyens pour se relié au réseau à travers 9 différentes applications.
  • La connectivité en entreprise deviendra un facteur important d’employabilité !
  • Plus de connectivité = plus de productivité ? On sait que non, et en plus 1/4 des hypperconnecté [ndlr: 1/4 de 16% donc] utilise blogs, wikis, etc pour conversé avec l’extérieur. La relation DSI/métier sera de plus en plus critique.

Ces hyperconnectés sont les enfants du web 2.0 ou la société web 2.0 a créé cette génération. Comment faites-vous aujourd’hui pour contenir ces attaques de la base ? Code de conduite, règles, charte, etc… et gestion des exceptions !

L’étude explique que le plus grand nombre d’hyperconnecté était en Chine alors que le plus grand groupe “de plus en plus connecté” est en Russie.

L’hyperconnectivité dépend de plusieurs facteurs. L’infrastructure de télécommunication, la densité urbaine, l’acceptation du travail depuis la maison (le pourcentage des personnes d’accord d’envoyer des sms professionnels durant leurs vacances varie de 52% en Chine, 67% aux Emirats Arabes Unis, 11% au Canada et 17% au Japan.) et l’environnement socioculturel.

Donc, finalement, et l’entreprise dans tout ça ?
Vie privée, vie professionnelle, plus de différence ? Si on supporte le business, l’entreprise va se retrouver à supporter le privé de l’individu (casse-tête assuré : sécurité, confidentialité, etc.). La mobilité et ses défis de sécurisation des données.
35% des hyperconnectés pensent que les outils mis en place par leur compagnie leur permet un équilibre correct entre le privé et le personnel. Mais 21% pense que l’équilibre n’est pas atteint. Plus d’échanges peuvent créer plus de productivité, plus vite, mais par inadvertance, plus d’informations sensibles pourraient aussi quitter l’entreprise.

To be continued…

3 thoughts on “La génération des hyperconnectés débarque ! 1

  1. Le DSI a en effet des cheveux gris à se faire, mais pas autant, comme que la direction de l’entreprise dans son ensemble car il lui faudra trouver le bon équilibre entre connectivité/attractivité vs. confidentialité/pérénité.

    Une solution, involontairement présentée par la carte de téléchargement de Firefox pourrait peut-être servir de “traitement” pour les “hyperconnectés”… un travail voir, pourquoi pas, des vacances dans les zones notées en gris sur cette carte

    http://www.spreadfirefox.com/en-US/worldrecord

    A mon avis, si un “hyperconnecté” expédié au Congo ou en Papouasie (entre-autres) parvient a le rester (hyperconnecté donc), soit il a un excellent salaire (ca des solutions existent), soit c’est un ingénieux de premier ordre qui vaut de l’or en barre pour son employeur 😀

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.